Un petit jeu sans conséquence

Film français de Bernard Rapp

Avec Sandrine Kiberlain, Yvan Attal, Marina Foïs, J-P. Rouve, Lionel Abelanski





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 15-12-2004

Durée: 1h28

 

Conflit d'oies

Déception : on ne retrouve pas dans ce film de Bernard Rapp le discret charme pervers qui caractérisait Une Affaire de Goût ou Tiré à part.

Pourtant, l’idée de départ est bonne : un couple feint la séparation et découvre que cette décision ne surprend personne. Il s’agit donc d’une comédie, à la limite du vaudeville, dont l’origine théâtrale n’est atténuée ni par les comédiens, ni par les dialogues, ni par une adaptation paresseuse. Les personnages principaux sont sur-caractérisés lourdement (le jaloux, le séducteur, l’abruti, etc.) et les rôles secondaires sous-développés au point d’en être inutiles. Enfin, une erreur de casting me semble nuire à la crédibilité de cette rupture : l’héroïne reproche sans cesse à son mari d’être, finalement, terne et «plan-plan». On pourrait le croire si ce rôle était tenu par Gérard Jugnot ou J.- P. Darroussin, mais incarné par Yvan Attal, dont l’½il ténébreux et la mèche flottant au vent évoquent Bonaparte au pont d’Arcole, c’est plutôt difficile à faire passer. Par contre, Sandrine Kiberlain, jouant une fois de plus la fille dessalée, et Marina Foïs, la gourde gaffeuse, remplissent parfaitement leur contrat dans cette réalisation dont la fadeur frise un peu trop la platitude. Dommage… A voir éventuellement à la télé.