Los Muertos

Film argentin de Lisandro Alonso

Avec Argentino Vargas





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 03-11-2004

Durée: 1h16

 

Ce film, un des plus intéressants de la sélection cannoise (Quinzaine des réalisateurs), illustre le mystère de la notion du temps au cinéma. Malgré sa brièveté (1h16), il donne l’impression d’une durée bien plus importante, tant la charge de la sourde angoisse qu’il distille est pesante. Structuré par de longs plans où il ne se passe pas grand-chose, le récit décrit la lente progression en canoë, à travers la jungle argentine, d’un prisonnier ayant purgé sa peine pour aller retrouver sa fille devenue adulte.

Intégrés dans ce parcours difficile, de longs plans séquences décrivent en temps réel l’adresse de cet homme taciturne pour enfumer des abeilles afin de récupérer leur miel ou pour tuer une chèvre et la vider de ses entrailles. Finalement parvenu devant la cahute de sa fille (qu’on ne verra pas), il est accueilli par son petit-fils et sa s½ur. Il les emmène à l’intérieur sans que nous le suivions et le dernier plan du film nous laisse dans l’incertitude de ce qui se passe à l’intérieur. Nous n’en saurons pas plus sur cet homme, mais le film, par son rythme étrange et le mystère constant qu’il dégage, nous fascine avec les moyens que seul le cinéma permet lorsqu’il y a un réalisateur derrière la caméra.