Mariées mais pas trop

Film français de Catherine Corsini

Avec Jane Birkin, Emilie Dequenne


 
Sortie le 09-07-2003

Durée: 1h39

 

Mariées mais pas trop est un film qui rend triste. On nous annonce pourtant une comédie. Un film triste parce qu’il est clair que le cinéma français est incapable de prendre en charge ce type de récit.

Dans ce cinéma français, les femmes ne parviennent pas à faire rire et peur à la fois, à être méchantes et belles, folles et désirables, drôles et glaçantes. Donc, forcément, Mariées mais pas trop prend des risques, beaucoup trop. Le film se perd très vite dans des dialogues et des situations grotesques qui ne peuvent que nous rendre nostalgiques du seul cinéma sachant faire ce genre de choses : le cinéma américain. Ici, les femmes sont non seulement bêtes et méchantes, mais elles ne savent même pas marcher sur des talons. On aimerait croire à leur toute puissance, elles n’ont pourtant jamais été autant victimes d’elles mêmes. On aimerait les voir mener l’action, et on en vient à souhaiter leur perte.

En réalité, le moindre plan nous rend nostalgiques : une voiture décapotable sur les routes zigzagantes de la Côte d’Azur, un foulard qui ondule dans le vent, un hôtel chic, un tango, des talons hauts qui s’enfoncent dans le sable, des rangées de palmiers, un cadavre dans le coffre d’une voiture… les cinéphiles auront reconnu là ce qui pourrait remplir leur séances de bonheur. Continuons à rêver de ce qui aurait pu sauver ce film vulgaire qui a commis la faute ultime : ne pas être à la hauteur de nos désirs.