Whatever Works

Film américain de Woody Allen

Avec Larry David, Evan Rachel Wood, Patricia Clarkson, Henry Cavill





Par Elise Heymes
 
Sortie le 01-07-2009

Durée: 1h32

 

Après avoir délaissé New-York pour Londres dans ses trois derniers films,
Woody Allen revient à la comédie new-yorkaise: une réussite tant il mêle
habilement les extrêmes contraires. Avec son rire franc ou son rire jaune,
Woody Allen nous revient plus léger, en tout cas désopilant.

Quand Boris rencontre Mélody, il ne sait pas qu'elle va changer sa vie. Et
que leur couple étrange de vieux misanthrope et de jeune écervelée va provoquer des changements en chaîne dans leur entourage...

Film sur la transformation et le devenir, Whatever works joue de la provocation. Entre le narrateur et le public auquel il s'adresse dans notre
salle, entre le sarcasme désabusé du vieux monsieur et le naïf enthousiasme de la toute jeune femme, entre le refoulement que leur vaut le conservatisme (hypocrite et) éculé des uns et la révélation du moi qui sommeillait profondément en eux. Woody Allen nous montre que l'on n'a pas fini de devenir soi-même et donc de (se) grandir, au contact de la différence. Et même s'il se moque de tous, jusque dans leurs changements caricaturaux (autant de clins d'oeil à l'air de son temps) Whatever Works est définitivement constructif.

La verve des dialogues de Woody Allen rappelle ses pièces de théâtre, où la
dérision absolue agit au détriment de tous. Rien ne se perd, rien ne se sauve, tout se transforme.