Raisons d'État
The Good Shepherd

Film américain de Robert DE NIRO

Avec Matt Damon, Angelina Jolie, Robert De Niro...





Par Baptiste Jacomino
 
Sortie le 04-07-2007

Durée: 2h47

 

L'anti-James Bond

La discrétion a une valeur centrale dans la vie d’Edward Wilson, élève à Yale et membre de Skull and Bones puis de la C.I.A., comme son père, son beau-père et son beau-frère avant lui. Sa carrière brillante le propulse au c½ur de la guerre froide et le conduit à se couper de tous et à cultiver le secret, voire la paranoïa…

C’est étrange comme ce premier film de Robert De Niro réalisateur ressemble au premier film de George Clooney réalisateur. Deux vies d’espions envahis par l’écoeurement et la désillusion. Cette ressemblance pousse à la comparaison. On remarque alors que le film de Robert De Niro est moins caricatural. Il propose une critique nuancée de l’establishment américain des années 1940-1950, en donnant à voir le quotidien d’un membre de la célèbre obédience Skull and Bones et des services secrets américains. L’anti-héros de Clooney devient plus subtilement chez De Niro un héros ambivalent, auquel on peut s’identifier malgré ses égarements et ses noirceurs.
 
On remarque que, dans les films d’acteurs, le casting est toujours épatant. Comme dans le film de Clooney ou celui de Guillaume Canet, celui-ci bénéficie de la présence d’une foule d’acteurs exceptionnels. De Niro lui-même se donne astucieusement le rôle du général qui tire les ficelles, et fait un autre clin d’½il  au spectateur, en consacrant une séquence brève à un parrain de la mafia italienne en affaires avec les services secrets.

Un film sombre et absorbant, à voir.