Les Frères Grimm
The Brothers Grimm

Film américain de Terry Gilliam

Avec Matt Damon, Heath Ledger, Lena Headey, Jonathan Pryce, Monica Bellucci





Par Esther Castagné
 
Sortie le 05-10-2005

Durée: 1h59

 

Aux origines de la légende

Europe. A l'aube du XIXe siècle. Deux frères, l'un cynique et l'autre naïf, sont chargés de mettre fin aux ridicules superstitions de rustres paysans teutons. Elles irritent les rationnels Gaulois qui ont envahi leur territoire et entendent bien faire régner l'ordre dans la contrée. Mais la forêt de Marbaden est bien hantée et les frères Grimm vont devoir défier toutes les lois de la raison pour rompre le sortilège. De cette aventure naîtront leurs fameux contes.

Terry Gilliam signe ici un film trop hollywoodien pour être vraiment personnel. L'univers du cinéaste n'apparaît que par instants tandis que les clichés se succèdent et finissent par faire rire : le Français sirote son champagne et goûte à des mets délicieux entouré par son armée chargée d'exécuter les deux frères, l'Italien sadique réclame sans cesse de la "musica" pour accompagner les séances de torture, les allemands sont rustiques et boivent beaucoup de bière… L'accent de ces personnages est à la hauteur de leur réalisme, d'où l'incohérence trop
gênante pour ne pas être mentionnée : les deux héros manifestement américains – et même hollywoodiens – (dents trop blanches, accent américain) ne peuvent pas être crédibles dans leurs rôles. Le contraste est trop grand entre ces protagonistes proprets et les figurants crasseux. Par ailleurs, l'histoire n'est pas très convaincante car le mélange entre merveilleux et réalité n'est pas clairement défini. Le fantastique se veut réel mais donnera finalement naissance à la légende. Que doit-on alors croire ? Il est manifeste que scénariste, réalisateur et producteur n'avaient pas la même vision et que le film se ressent de ces différentes options et de ces tensions. On ne reconnaît ni Gilliam, ni le typique blockbuster hollywoodien. La maîtrise visuelle du réalisateur de Brazil nous offre de belles images gâchées par les effets spéciaux qui truffent désormais tous les films produits par les grands studios, et la violence de certaines séquences nous conduit à nous interroger sur le public visé. L'histoire avait tout pour séduire les enfants mais son traitement les privera de ce divertissement de rêve qui se transforme en cauchemar.