Trouble

Film belge de Harry Cleven

Avec Benoît Magimel, Natacha Régnier

Sortie le 09-03-2005
 
   

Par Esther Castagné


Durée: 1h38

 
 
   

Un, deux, le même ?

Matyas mène une vie tranquille et rangée avec sa femme enceinte et son fils Pierre. L'image du bonheur parfait… Mais un jour cet orphelin apprend qu'il vient de perdre sa mère et rencontre, chez le notaire, son frère jumeau, Thomas. Celui-ci n'aura de cesse de se rapprocher de lui et même d'usurper  son identité. Un jeu troublant va naître entre les jumeaux; en même temps leur véritable identité devient de plus en plus floue pour ceux qui les entourent, notamment pour la famille de Matyas.

Benoît Magimel incarne les deux jumeaux avec une ambiguïté qui n'a d'égal que la relation que ces deux êtres (ou plutôt ces deux facettes d'une seule et même personne), entretiennent entre eux. L'acteur joue sur la subtile différence entre les deux personnages qui s'atténue physiquement tandis qu'elle augmente pour ce qui est de leurs caractères respectifs au fur et à mesure que l'on avance dans l'intrigue. Harry Cleven réussit à questionner la véritable nature de l'être humain tout en montrant sa complexité et la difficulté qu'on peut rencontrer lorsqu'on essaye de cerner quelqu'un et de le cantonner à une seule de ses facettes. Natacha Régnier est très convaincante en femme aimante qui finit par perdre celui qu'elle aime dans ce labyrinthe et cette confusion des identités. Fragilisée par sa grossesse, elle est d'autant plus sensible au changement de caractère qu'elle croit déceler chez son mari et alors que lui renaît au moment où il comprend s'être totalement perdu, elle le perd au même instant où elle le retrouve. Le fait que le trouble persiste jusqu'à la fin et même au-delà permet au réalisateur d'éviter les travers de la plupart des films mêlant thriller et surnaturel. Cela dit, bien que basé sur un scénario original et intéressant et bénéficiant d'acteurs exceptionnels, certains éléments de l'intrigue restent trop troubles pour qu'on puisse parler d'un film totalement accompli. Peut-être vaut-il mieux ces élisions qu'une trop grande démonstrativité car déjà le peu qu'on devine tend à sombrer dans le cliché. Cependant, l'atmosphère oppressante et propre à tout thriller est au rendez-vous et le trouble s'installe en nous dès les premières minutes du film pour ne plus nous quitter.