Vera Drake

Film anglais de Mike Leigh

Avec Imelda Staunton, Phil Davis, Adrian Scarborough, Daniel Mays, Alex Kelly

Sortie le 09-02-2005
Lion d'Or et Prix d'interprétation féminine-Venise 2004
 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 2h05

 
 
   

L'avant-Veil

L’Angleterre en 1950. L’abondance n’a pas encore succédé aux restrictions de la guerre qui vient de finir. La famille Drake, toujours meurtrie par le souvenir des épreuves récentes, tente de retrouver progressivement le bonheur de vivre normalement.

La femme, Vera, fait des ménages chez les bourgeois, le mari est mécanicien chez son frère qui possède un garage, la cadette travaille en usine et le fils aîné est apprenti tailleur. Les temps sont difficiles, mais cette modeste famille vit heureuse, d’autant qu’un voisin timide courtise la fille - encore plus timide que lui - et qu’il y a espoir de mariage. Vera Drake est vraiment une bonne personne, serviable, toujours prête à aider plus malheureux qu’elle. La preuve ? Elle pratique discrètement et bénévolement des avortements pour secourir des jeunes femmes en détresse. Mais un jour, la Police finit par s’intéresser à Vera Drake…

C’est tout. Mais c’est admirable. Mike Leigh évite tous les poncifs qui menacent ce genre de récit lorsqu’il décrit le désespoir qui frappe cette famille et l’embarras des policiers. Des interprètes dont on doute qu’ils soient des comédiens donnent à cette histoire un réalisme quasi documentaire en évitant tout misérabilisme. Pudeur et retenue sont les qualités dominantes de ce film pour lequel Imelda Staunton a bien mérité son Prix d’Interprétation à Venise.