Un petit jeu sans conséquence

Film français de Bernard Rapp

Avec Yvan Attal, Sandrine Kiberlain, Marina Fois

Sortie le 15-12-2004
 
   

Par Esther Castagné


Durée: 1h28

 
 
   

La noirceur des jeux douteux

Il est parfois bon de tester son entourage pour prendre conscience de la réalité. Claire et Bruno forment un couple heureux qu'un jeu dangereux va compromettre  brutalement : ce jeu est au fond le héros du film. Sont-ils ou ne sont-ils plus ensemble ? Là est la question. Dans un cas comme dans l'autre, les données ne sont pas les mêmes et il faut faire avec, sans savoir où l'on en est. D'autant plus que ce petit monde évolue dans un cercle clos.

Rapp adapte ici une pièce de théâtre qui a connu un vif succès, et la transposition se fait un peu trop sentir. Le film perd en légèreté et se réduit à une succession de dialogues plus ou moins brillants. Le spectateur se lasse de ces chassés-croisés amoureux assez peu convaincants et surtout fort décevants pour l'humanité, majoritairement dépourvue de principes, d'honneur ou de grands sentiments. Le rythme de la comédie s'essouffle à force de rebondissements tirés par les cheveux, malgré le jeu impeccable des acteurs avec une mention spéciale à Yvan Attal en mari idéal – en apparence du moins car tout le monde a ses faiblesses. La direction d'acteurs mérite aussi d'être soulignée car Rapp
ne laisse aucun regard ni geste au hasard, afin de saisir au mieux le doute ou la motivation de ses personnages. Mais  le théâtre n'est pas loin et parfois le trait est un peu forcé. L'unité de temps, d'action et de lieu imposent des invraisemblances et des exagérations qui se prêtent peu au cinéma. Et si l'on passe tout de même un bon moment, c'est peut-être surtout parce qu'on s'imagine ce qu'a pu donner ce film sur une scène de théâtre.