36 quai des Orfèvres

Film français de Olivier Marchal

Avec Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, André Dussolier, Valeria Golino, Mylène Demongeot

Sortie le 24-11-2004
 
   

Par Esther Castagné


Durée: 1h50

 
 
   

Chronique d'une déchéance annoncée

Vrinks (Auteuil) est un flic réglo et apprécié de l'ensemble de ses collègues. Pour rendre justice, il est capable de tout, même d'enfreindre les lois. Klein (Depardieu) est un minable. Il a rêvé d'être un grand flic et il a mal tourné. Il a raté sa vie sur tous les plans et veut faire payer à ceux qui sont plus chanceux que lui.

Entre l'épave avide de pouvoir et le pote classieux, c'est la rivalité. En effet, celui des deux qui le premier arrêtera une bande de dangereux braqueurs ayant déjà sévi huit fois, moyennant une vingtaine de morts, et un butin qui s'élève à plusieurs briques, sera promu directeur de la PJ. Tout semble faire pencher la balance en faveur de Vrinks mais une bavure involontaire va compliquer la situation. Qui des deux anciens amis va triompher ? Cette double lutte sans
merci (la police contre les truands, et la lutte interne à la police) produit un bon polar qui fera sûrement un parfait prime-time. C'est d'ailleurs peut-être trop visible : le casting (irréprochable), les fusillades permanentes, la musique omniprésente censée souligner l'action ou réveiller le téléspectateur assoupi… Avec tout cela, on ne s'ennuie pas entre les performances des deux monstres sacrés que sont Auteuil et Depardieu, et les anecdotes sur la police par un ancien de la maison (puisque, pour ceux qui ne le savent pas, le réalisateur Olivier Marchal a été flic pendant plus de 10 ans). Et puis on se demande aussi un peu ce qui est vrai et à quel point c'est romancé ou non (parce que sinon c'est bien déprimant !) surtout que Marchal s'est plus ou moins inspiré d'une histoire vraie.