Old Boy

Film coréen de Chan-Wook Park

Avec Choi Min-Sik, Yao Ji-Tae

Sortie le 29-09-2004
Grand Prix du jury Cannes 2004
 
   

Par Christophe Chauvin


Durée: 1h59

 
 
   

Sympathy for M. Old Boy

A la vision du nouveau délire de Park Chan-Wook (Sympathy for M. Vengeance), on se dit que seul Tarantino pouvait donner à un tel film le Grand Prix du Festival de Cannes ! Old Boy est en effet, et tout simplement, un film de fou particulièrement violent…

Le film conte l’histoire de Oh Dae-Soo, homme marié et père de famille, qui se retrouve enfermé pendant 15 ans dans une pièce de 10 m² sans savoir la cause de cette séquestration. Sorti par miracle de cette prison, il entreprend de se venger…

Le début du film est tout simplement excellent. Le protagoniste se retrouve enfermé dans une salle avec pour seules compagnies un lit et une télévision. Le réalisateur excelle à créer un univers glauque à souhait et teinté d’absurdité kafkaïenne proche de Cube (Vincenzo Natali). Même si les séquences auraient gagné à être plus longues pour permettre une identification plus progressive avec le personnage, le film montre astucieusement les effets psychologiques de cette séquestration physique : repliement sur un univers mental clos, introspection culpabilisatrice, recherche systématique de la faute commise, de la cause de cette injustice, automutilation, déshumanisation progressive et réduction de l’individu à l’état d’animal, de pantin consumériste formaté par la télévision…

Malheureusement, cela ne dure pas et cette dimension réflexive et critique ne semble pas la finalité de Old Boy. En effet, le réalisateur semble beaucoup plus intéressé par le thème de la vengeance, déjà pointé du doigt dans son précédent film. Si Old Boy partage ce thème avec les Kill Bill de Tarantino, il en élague tout le côté moral pour ne garder que la portée violente de l’acte. Malgré quelques scènes réalisées avec virtuosité, la violence physique et psychologique qui parsème le film est très souvent gratuite et semble vouloir à tout prix combler un vide ou une faiblesse de scénario. De même que dans le raté Coast Guard de Kim Ki-Duk, les scènes ultra violentes ne sont là que pour elles-mêmes, toujours, ou presque, détachées du contexte et satisfaisant simplement le spectateur avide de sang. En ce sens, Old Boy est un film profondément malsain.

Old Boy est donc l’exemple type du film décevant. Décevant parce que malsain certes, mais surtout parce que le début du film et l’acteur principal, Choi Min-Sik, sont formidables. Dommage…