101 Reykjavik

Film islandais de Baltasar Kormakùr

Avec Victoria Abril et Hilmir S. Gudnason

Sortie le 31-10-2001
 
   

Par Henri Lanoë

 
 
   

Voici une très intéressante tentative d'acclimater, sous un froid polaire et dans une ville apparemment sinistre, un soupçon de Fellini avec un zeste d'Almodovar. Et la mayonnaise prend plutôt bien avec un scénario solide, une caméra inspirée et d'excellents acteurs.Le héros (?), paresseux chronique, infantile malgré la trentaine, ne veut pas quitter sa môman et glande, avec d'autres "vitelloni" nordiques, entre deux baises, sport national, en touchant l'aide sociale. A côté de ce born-loser, les personnages masculins de Chaos sont des parangons de dynamisme autonome. Almodovar pointe son nez avec Victoria Abril, lesbienne espagnole, qui vient enseigner le flamenco aux Islandaises ! Fallait y penser… La pétulante Victoria fait des ravages dans cette société qui manque nettement, c'est le moins qu'on puisse en dire, de repères. Je n'en dirai pas plus pour ménager les surprises et les retournements que nous réserve le scénario. C'est une comédie drôle mais amère, qui dégage un sentiment de malaise devant la vacuité de toutes ces existences qui se croisent, se cherchent, se chevauchent, mais d'où toute notion d'Amour semble exclue. C'est une vision possible de l'Enfer…