Ne Dis Rien
Te doy mis ojos

Film espagnol de Iciar Bollain

Avec Laia Marull, Luis Tosar, Candela Pena, Rosa Maria Sarda

Sortie le 07-07-2004
7 Goyas 2004, meilleurs Acteur et Actrice Festival de San Sebastien
 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 1h46

 
 
   

Othello ibérique

Ce film espagnol, sorti dans la torpeur de l’été, méritait mieux que l’indifférence qui semble l’accueillir. Il traite pourtant d’un sujet que le cinéma aborde rarement, alors que la presse ou la télévision s’en repaissent : la violence conjugale.

A la vision du film, j’ai pensé que le réalisateur devait être une réalisatrice (son prénom, Iciar, ne me donnant guère d’indice sur son sexe), car le traitement du scénario et sa sensibilité à certaines situations spécifiques ne pouvaient émaner d’un homme. Admirablement servie par un couple de comédiens, récompensée dans de nombreux festivals, Iciar Bollain réussit à éviter les pièges du féminisme facile en faisant du mari violent un personnage attachant que l’on finit par plaindre, sans pour autant l’excuser. Le récit est sans cesse suspendu à l’angoisse de la prochaine crise de cet homme qui, pourtant, fait des efforts permanents pour tenter de juguler ses pulsions : thérapie de groupe et séances chez le psy (qui constituent, malheureusement les aspects les moins convaincants du scénario). Cette faiblesse relative ne parvient pas à ruiner l’histoire attachante que nous propose Ne dis rien (titre français sans aucun rapport avec l’original : Je te donne mes yeux).