25° en hiver

Film belge de Stéphane Vuillet

Avec Jacques Gamblin, Carmen Maura, Ingeborga Dapkunaite

Sortie le 21-07-2004
 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 1h30

 
 
   

Histoire belge

Un tel titre pour un film tourné, de toute évidence, à la belle saison, reflète bien l’humour d’un réalisateur contaminé par la belgitude. Stéphane Vuillet, jeune cinéaste français immigré à Bruxelles depuis dix ans, tente, dans son premier long-métrage, de tourner en comédie  la question  des sans-papiers , avec l’aide de son co-scénariste Pedro Romero, lui-même immigré espagnol depuis trente ans.

Cette canicule, totalement absurde en plein janvier, n’est pas le moteur du scénario, mais un des nombreux clins d’½il que nous adresse le réalisateur. Dans ce film-poursuite frisant le burlesque, il nous conte la folle journée de l’employé d’une agence de voyages, flanqué de sa petite fille de sept ans aux tendances fugueuses et de son envahissante grand-mère, aux prises avec une émigrée clandestine ukrainienne à la recherche de son mari qui a tenté sa chance à l’Ouest. Un climat d’humour spécifiquement belge (donc insolite) baigne ce récit où des personnages quotidiens (donc d’autant plus étranges) croisent la route de ce quatuor entassé dans une Kangoo jaune safran. Et ce n’est pas le directeur de l’agence de voyages, habillé en toréador, à la recherche d’une station-service au milieu d’un troupeau de vaches, qui vous fera prendre cette fantaisie pour un drame social. Les amateurs de films belges, dont je suis souvent, apprécieront cette sympathique et modeste tentative.