Polly et moi
Along came Polly

Film américain de John Hamburg

Avec Ben Stiller, Jennifer Aniston

Sortie le 10-03-2004
 
   

Par Clara Schulmann

 
 
   

Polly à tous prix

Depuis quelques années déjà,  Ben Stiller (Mary à tout prix, Mon beau père et moi, Zoolander) distille dans le cinéma américain un humour apparemment inoffensif qui cache  un  réel  potentiel destructeur. Dans Polly et moi, son dernier opus,  il interprète un jeune homme coincé, assureur pour métiers à hauts risques. Submergé par une névrose obsessionnelle très incommodante, il tombe amoureux d’une baba cool au cheveux longs pratiquant une salsa torride, installée dans un appartement à l’opposé du sien  où règne un bordel innommable.

Le film raconte donc cette rencontre improbable et montre l’impossibilité de vivre une histoire d’amour sortant quelque peu des sentiers battus dans une Amérique en proie au tout sécuritaire, renfermée sur elle-même, pétrie de codes et de règles sociales à appliquer à la virgule prêt.
Les personnages tentent de se retrouver, de partager la même nourriture, les mêmes activités, le même lit, malgré leurs différences et leurs pathologies.

Ben Stiller est formidable de malaise et de raideur, Jennifer Aniston est beaucoup plus convenue, son rôle étant tristement « normal », à l’opposé du meilleur ami de Stiller, incarné par un vrai monstre obèse, pur produit de la télévision américaine, ancienne star devenue triste à mourir, mégalo, physiquement repoussant.

Bref, le film surprend : violence scatologique, dialogues délirants, images et  situations qui marquent. Le scénario est bien sûr beaucoup trop faible et déjà vu mille fois, il propose pourtant une vision de la comédie romantique américaine plutôt  subversive et dérangeante.