Supernova

Film français de Pierre Vinour

Avec Philippe Nahon, Cath. Wilkening, Clément Sibony

Sortie le 08-10-2003
 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 1h29

 
 
   

Superchewing gum

Etirer la fraction de temps qui sépare un coup de feu - ou la pendaison - de la mort est un procédé qui a déjà tenté les cinéastes (R. Enrico dans La Rivière du Hibou, entre autres.)

Un homme politique arrive sur un causse désert dans l’intention de se suicider mais, au moment où il se tire une balle dans la tête, il est frappé par un petit météorite qui l’envoie à l’hôpital, dans le coma. A-t-il été réellement atteint par ce caillou céleste ou se l’imagine-t-il dans sa brève agonie distendue sur 89 minutes ? Voilà le récit étrange que nous propose Pierre Vinour dans Supernova. Pourquoi pas ?

Seulement, il brouille tellement les pistes, les décors et les personnages, que son propos s’obscurcit progressivement. Le spectateur manque de repères et se désintéresse d’un scénario trop compliqué, écrasé par une fastidieuse musique synthé en boucle et un cocktail d’images qui alternent le 35 léché et le Super-8 granuleux monté flash. On sent un réalisateur passionné par l’écriture cinématographique, mais cela ne suffit pas à masquer les naïvetés du sujet et la confusion de personnages peu crédibles.