Un homme sans l’Occident

Film français de Raymond Depardon

Sortie le 15-01-2003
 
   

Par Clémentine Gallot


Durée: 1h45

 
 
   

En novembre 2002, l’agence Magnum exposait à Paris Photo deux images de la nouvelle fiction de Raymond Depardon, Un homme sans l’Occident: dans une course sur la crête d’une dune, deux silhouettes étaient comme écrasées entre ciel et terre.

Adapté librement du roman de Diego Brosset, le film raconte la vie d’un des derniers hommes libres du Sahara au début du XXe siècle. Depardon s’est rendu pour la première fois au Tchad en 1970 et a depuis tourné La Captive du désert, au Niger, en 1989.

Au-delà de l’anecdotique, sans exotisme ni pathos, l’oeil du cinéaste reçoit la lumière. Plus que l’humain, il capte le grain du désert, d’une beauté sévère, rendue par un noir et blanc contrasté. Une voix off atone identifie peuplades nomades, clans, rezzou, et habitudes réglées d’un monde clos.

Une parenthèse est ouverte qui se referme sans qu’on ait pu réellement y pénétrer.

Depardon sera toujours un grand de la photographie et du documentaire, malheureusement, ici, il s’agit d’une fiction. Magnifiquement photogénique.