Rire et châtiment

Film français de Isabelle Doval

Avec José Garcia, Isabelle Doval, Laurent Lucas, Benoît Poelvoorde

Sortie le 22-01-2003
 
   

Par Marina Klimoff


Durée: 1h34

 
 
   

Amour et ostéopathie: un peu appuyé!

Vincent est un jeune ostéopathe bourré d'énergie. Avec ses patients, ses amis et sa femme, il ne cesse de plaisanter. Epuisée par la vie aux côté d'un homme qui ne l'écoute jamais, Camille décide de le quitter. Et Vincent découvre le soir même que ses facéties peuvent parfois déclencher de véritables drames…

L'idée de départ est bonne, voire excellente: l'histoire d'un homme qui fait mourir de rire… Mais reste à trouver comment l'exploiter - ce qui est plus difficile. Isabelle Doval a mis trois ans à écrire le scénario avec son co-scénariste Olivier Dague. Et même trois ans, il faut croire que ça ne suffit pas. En effet, l'histoire est un peu légère, les dialogues un peu faciles, et on aura beau nous dire que c'est une histoire de sentiments avant tout, on a quand même du mal à y croire! Au départ, le rôle n'était pas pour lui (Isabelle Doval et lui sont ensemble dans la vie). Mais il s'est avéré que c'était l'acteur parfait. Et la réalisatrice a eu raison. Et c'est sûrement ce pour quoi elle a eu raison: le casting.

Le film a du caractère tout autant que les acteurs, mais malheureusement, des scènes répétitives, des situations plus qu'absurdes, des dialogues déjà entendus, un peu trop simples, nous déçoivent. Certes, on peut comprendre qu'après plusieurs courts métrages on ait envie de passer au long. C'est pour cela qu'on a pas envie de dire que c'est loin d'être un mauvais film. Il y a de la bonne volonté, de l'imagination. C’est divertissant: "Oh, ce n'est pas si mal! C'est un bon début!"