Novo

Film français de Jean-Pierre Limosin
Scénario : Christophe Honoré et Jean-Pierre Limosin

Avec Eduardo Noriega, Anna Mouglalis, Nathalie Richard, Julie Gayet

Sortie le 25-12-2002
 
   

Par Laurence Bonnecarrère


Durée: 1h38

 
 
   

" Novo " : sex is amnesia

" Je vais te faire des choses dont tu te souviendras " : c’est ce que Irène (Anna Mouglaglis) promet à Graham (Eduardo Noriega) lors de leur première rencontre. Hélas ! Quoi qu’elle fasse ( elle met du cœur à l’ouvrage !), son amant "  instantané " ne se souvient de rien, et lui dit " bonjour madame " lorsqu’il la croise au bureau, le lendemain, ainsi que les jours suivants .

Le nouveau film de JP Limosin (Tokyo eyes) est une nième variation sur le thème de la perte de mémoire, ici à la suite d’un traumatisme crânien. L’idée est certes plaisante : une femme couche chaque soir avec un homme ;   " ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre " , il lui faut " refaire ses preuves " , et ceci jusqu’à la fin des temps.

Mais Jean-Pierre Limosin n’est pas Kaurismaki. Le scénario (cosigné Christophe Honoré) est alambiqué au possible et la manière du réalisateur aussi peu mémorable que les performances d’Irène aux yeux de son amant. Le film se réduit, au moins dans un premier temps, à une suite de scènes de lit : les jeux imaginés par les deux scénaristes nous donnent un aperçu certes intéressant de leur imaginaire érotique, mais pour le reste, les péripéties de cette renaissance sont inutilement tordues.

Nathalie Richard (cf Imago , jours de folie, de Marie Vermillard) assume non sans talent le rôle de la femme repoussoir (laide , réfrigérante, garce ici de surcroît). Anna Mouglalis est magnifique.

Bref un film prétentieux, confus et creux (un peu comme 17 fois Cécile Cassard, sans l’esthétique de Honoré). Qui plaira à certains… !