Pieds nus sur les limaces

Film français de Fabienne Berthaud

Avec Diane Kruger, Ludivine, Sagnier, Denis Ménachet, Brigitte Catillon, Jacques Spiesser, Anne Benoît, J-P. Martin, Gaëtan Gallier, Reda Kateb, Côme Levin, Arthur Ocier, Mathias Meloul

Sortie le 01-11-2010
 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 1h48

 
 
   

Les deux orphelines

      Fabienne Berthaud est attirée par les personnages fragiles qui flirtent avec la psychothérapie. Son premier long-métrage, Frankie (2005), décrivait la dérive d’un jeune mannequin qui était écarté d’une profession qui la trouvait déjà trop vieille pour l’exercer. Comme motif d’exclusion, c’est dur quand on a 26 ans !

Son second film nous propose aujourd’hui le portrait de Lily, jeune fille déboussolée par la mort inopinée de sa mère, qui va chercher auprès de Clara, sa soeur aînée, un appui pour tenter de rétablir un équilibre précaire. La difficulté vient du caractère immature de Lily qui a gardé une âme d’enfant capricieuse, aux réactions imprévisibles, sauvageonne insaisissable parfaitement incarnée par Ludivine Sagnier qui prend le risque de se spécialiser dans ce type de personnage border line. Diane Kruger, qui jouait la jeune fille déstabilisée dans Frankie, change d’emploi et interprète à présent la sage Clara, mariée à un avocat sérieux, bonne épouse et bru parfaite. Préoccupée par l’état de sa petite soeur, elle multiplie les visites dans la maison de campagne de leur mère où Lily continue d’habiter. Finalement, le comportement scandaleux de celle-ci finit par la rendre insupportable au voisinage, ce qui oblige Clara à multiplier les visites, transformant son avocat de mari en chauffeur, alors qu’il a autre chose à faire. Pour alléger ces allers-retours, elle finit par décider de résider provisoirement aux côtés de sa soeur pour la surveiller, ce qui ne va pas faciliter sa vie de couple, évidemment.

      Mais, comme on s’en doutait, ce n’est pas Clara qui va rééquilibrer sa soeur, c’est elle qui va succomber progressivement aux charmes de la vie « libre » selon Lily, jusqu’à tolérer les pulsions criminelles de la cadette qui trucide et congèle placidement les animaux, y compris le petit chien de la belle-mère en visite, car elle ne supporte pas ses aboiements. Délaissée par les beaux-parents et par son mari qui s’est lassé d’être serviable, Clara connaît enfin la joie de vivre, se baignant dans une rivière idyllique et se séchant dans des prairies fleuries aux côtés de Lily. Ce paradis terrestre trouve son apothéose avec la visite d’un trio de brocanteurs hirsutes avec lesquels elles passent une nuit torride… Clara est enfin sur la bonne voie, libérée de la médiocrité bourgeoise. A côté de sa soeur chérie, elle pourra vendre désormais des bricoles sur le bord des routes départementales. Je n’émettrai pas d’opinion sur ce scénario "tendance" inspiré par un roman que Fabienne Berthaud a écrit. Si elle l’a adapté pour en faire un film, c'est qu’elle le trouve intéressant. C’est le principal, non ?