Non ma fille, tu n'iras pas danser

Film français de Christophe Honoré

Avec Chiara Mastroianni, Marie Christine Barrault, Marina Foïs, Fred Ulysse, Donatien Suner, Jean-Marc Barr

Sortie le 02-09-2009
 
   

Par Elise Heymes


Durée: 1h45

 
 
   

Chasse à la mère

Inspiré du roman de Geneviève Brisac (Week-end de chasse à la mère), le dernier film de Christophe Honoré tourne autour de l’identité maternelle, en nous ouvrant les abîmes de l’identité tout court. Quelle place prendre dans la famille, quel rôle jouer dans la vie, que faire de soi ? Le cinéaste pose autant de questions sans y répondre,  conjuguant  grâce et humour. Une élégante réussite.

Léna retourne passer quelque temps avec ses enfants dans la maison de ses parents, en Bretagne. Retrouvailles. Et surprise. Sa mère a convoqué le père de ses enfants, sans l’avertir. Car chacun, dans cette famille semble avoir son mot à dire sur la vie de Léna. Commence une douce tempête ; Léna s’agite, change d’avis. Bref, elle ne sait plus que faire de sa vie…

Le scénario est à l’image de son personnage féminin : une virevolte perpétuelle. La joute verbale que nourrissent des dialogues ciselés, est relayée par les corps, sans cesse en mouvement. A la question répond l’affront. A la solution, un nouveau problème. Léna avance, puis recule. Quand aux autres, ils sont parfois là où on ne les attend pas. Le film est comme l’eau de sa rivière troublée par le frémissement du vent, comme les arbres fendillés de sa forêt, ou comme ses roches tapissées de mousse : un terrain glissant, incertain. Ses personnages accusent, jugent, proposent, disposent. Léna résiste fermement dans sa liberté de ne pas choisir. La force apparaît jusque dans l’impuissance et le doute. Dans la vie, il n’y a pas d’après, rien ne cesse, dit-elle presque. Jusqu’au jour où l’on va chercher seul ce qu’il y a au-delà de ce que les autres font de vous…