Un Chat un chat

Film français de Sophie Fillières

Avec Chiara Mastroianni, Agathe Bonitzer, Malik Zidi

Sortie le 25-03-2009
 
   

Par Elise Heymes

 
 
   

Sophie Fillières réalise ici son meilleur film après Aïe (2000) et Gentille (2005). C’est le plus abouti dans l’exploration de la singularité des liens sociaux. Et pour cause, elle réinvente un duo de cinéma : une artiste confirmée devient l’élève d’une étudiante, dans l’appréhension de la vie de tous les jours.

Un écrivain, 35 ans, un ami, un enfant, cherche ce qu’elle a perdu: l’inspiration. Sans pour autant sombrer dans la mélancolie. Elle fait avec, ou ne parle plus. Une jeune hypokhâgneuse s’invite dans sa vie : elle s’offre, enfin s’impose comme sujet de roman. Toutes deux cheminent depuis la bizarrerie (qu’est l’autre de toutes façons) à un certain accord imaginaire…

Tout part d’une rencontre. Pas fortuite celle-là, mais calculée, maîtrisée, désirée, absolument nécessaire… pour la jeune Anaïs. Dont Célimène n’a que faire… au départ. Car plus la jeune première fait ses pas dans la vie de Célimène, plus elle lui donne de la matière, presque malgré elle. A prendre ou à laisser. Obstination oblige, l’écrivain cède à la curiosité.
Les dialogues et les situations sont d’autant jubilatoires qu’ils ne sont pas marqués au sceau de l’évidence. A la manière de ses deux anti-héroïnes, la cinéaste paraît tenter dans l’hésitation.  Elle semble jeter ses comédiennes dans l’inconfort, comme leurs personnages nagent dans leurs névroses. Des répliques un tantinet décalées et si appropriées, jusqu’au comique triste. Drôlerie et tendresse se mêlent avec bonheur à l’incongruité.