Les chansons d'amour

Film français de Christophe Honoré

Avec Louis Garrel, Ludivine Sagnier, Chiara Mastroianni

Sortie le 23-05-2007
Sélection officielle Cannes 2007
 
   

Par Laure Becdelièvre


Durée: 1h40

 
 
   

Dans les rues de Paris

Avec Les chansons d’amour, Christophe Honoré ajoute de nouvelles couleurs à sa palette cinématographique pour peindre un Paris brut de pomme, peuplé de personnages presque normaux, n’était le petit grain de folie qui chez chacun fait office d’étincelle pour laisser échapper de soi d’humbles chansons qui leur ressemblent. Grave et espiègle, le film n’a pas d’autre prétention qu’aciduler la ritournelle des jours.

Comme l’amour, le film suscitera des avis contraires. Car la comédie musicale française, quand elle n’est pas patinée par les années, n’est pas un genre facile. Elle a ses partisans et ses détracteurs. Ceux qui d’habitude restent partagés aborderont le film avec un peu d’appréhension. Ils auront très peur durant quelques minutes, le temps d’une scène de chauffe où les acteurs minaudent un peu et peinent à trouver le bon ton dans cet exercice périlleux.

Mais la sauce prend, le temps d’un déjeuner dominical pluvieux. Et le film grandit, s’épure, nous emporte au fur et à mesure du déploiement du drame et des compositions musicales d’Alex Beaupain. On rit aux âneries de Louis Garrel même sans aimer le Guignol, à ses private jokes parisiennes, même sans faire partie de la caste, à ses envolées lyriques, et impertinentes, même si l’on en a un peu marre des Jean-Pierre Léaud. Ça marche. On ne peut que baisser les armes et se laisser séduire.