Un moment de bonheur

Film français de Antoine Santana

Avec Isild Le Besco et Malik Zidi

 
   

Par Henri Lanoë


Durée: 1h25

 
 
   

Voici un bon exemple de l’E.C.F. (Exception culturelle française) condamnée, si l’on en croit les objectifs des " managers " mondialistes dont l’ambition est de manager désormais, non seulement l’eau que l’on boit, mais aussi les images que l’on voit.

Il est évident que, au milieu du déferlement des écrasantes productions qui occupent les écrans à longueur d’année en drainant des millions de spectateurs conditionnés, ce film sans stars, sans effets spéciaux, sans Son DTS, sans promotion sur le cul des bus, sans passage chez Ardisson-Fogiel-Arthur, donc sans public, d’où sans bénéfices, ressemble à un oiseau breton mazouté après le naufrage d’un pétrolier. Sa seule existence constitue une sorte de provocation qui dérange le bel alignement clean des block-busters qui se succèdent chaque mercredi.

Ce n’est pas pour cela qu’il faut aller le voir et je ne compte pas organiser un Cinéthon pour sauver les films incurables. Il faut y aller parce que c’est un premier film original, très maîtrisé, au scénario habilement destructuré, soutenu par une musique discrète mais efficace et interprété par deux jeunes comédiens remarquables : Isild Le Besco, dont l’étrange visage de vierge romane a émergé avec " Sade " et " Roberto Succo ", et Malik Zidi qui jouait le compagnon de Bernard Giraudeau dans " Gouttes d’eau sur pierres brûlantes ". Un petit garçon, dont la justesse de jeu est étonnante, complète la distribution.

Comme le film entretient un efficace suspense, je m’en voudrais de dévoiler le scénario afin de vous laisser le plaisir d’être porté par ce récit qui capte les instants fugitifs d’une rencontre que le destin risque de condamner. Bien sûr, tout n’est pas parfait dans cette première œuvre (dans " Ocean’s Eleven " non plus) et on peut regretter que les " méchants " du film, surtout le père, soient un peu too much. De même, je doute que le jeune homme soit mentalement très disponible pour une rencontre sentimentale alors que les catastrophes s’amoncellent sur lui. Mais ces quelques faiblesses n’entament pas la séduction générale de ce Moment de Bonheur qu’il serait dommage de ne pas partager.