Prête-moi ta main

Film français de Eric Lartigau

Avec Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg

Sortie le 01-11-2006
 
   

Par Laure Becdelièvre


Durée: 1h30

 
 
   

Jeu de main, jeu de vilain

Le plus facile pour rester célibataire n’est pas forcément de se marier. Même quand on est harcelé par une aristophanesque assemblée de femmes qui ne rêvent que d’une chose : passer le témoin…

Après Qui a tué Pamela Rose ? et Un ticket pour l’espace, on était en droit de s’attendre à une comédie lourdingue (ou légère, selon le point de vue adopté), comme Eric Lartigau s’en est fait une spécialité. Le titre du film n’en laissait pas espérer beaucoup plus… Pourtant, il faut l’avouer, on en sort plutôt agréablement surpris.
Prête-moi ta main pourrait bien être un film de la maturité. Loin de renier la veine comique qui a signé son entrée en cinéma, Lartigau l’a enrichie, affinée, pour nous proposer un film qui a gagné, avec ses personnages, en émotion et en épaisseur. Une touche inédite que vient servir, avec la lumière et la fragilité qu’on lui connaît, Charlotte Gainsbourg. Alain Chabat lui aussi, en plus d’être drôle, devient attachant. Et l’on ne peut s’empêcher de rire devant maints traits d’une caricature familiale plutôt réussie. Bref, on se laisse prendre dans cette comédie en abyme qui ne manque pas de bonnes idées.
Quelques maladresses, pourtant, viennent encore exhiber des ficelles un peu trop vite nouées. Les séquences dramatiques n’ont pas toujours le brio des gags qu’elles voudraient venir compenser ; du coup, le film s’essouffle lorsqu’il cherche paradoxalement à respirer. D’autant que le duo Chabat/Gainsbourg, qui fonctionne plutôt bien le temps de la comédie dans la comédie, retombe comme un soufflé une fois les masques tombés. C’est bien dommage, le film nous avait pour un temps donné envie d’y croire.