Meurtrières

Film français de Patrick Granperret
D'après un synopsis de Maurice Pialat

Avec Hande Kogja, Céline Sallette

Sortie le 28-06-2006
 
   

Par Laurence Bonnecarrère

 
 
   

Jeunes filles cherchent rendez-vous avec la mort

Sans doute était-il difficile pour deux débutantes de porter sur leurs frêles épaules un improbable road movie charentais.Les deux comédiennes s’en sortent plutôt bien; mais le long métrage de Patrick Grandperret n’est pas totalement à la hauteur des ses ambitions.

Le film est explicitement placé sous les auspices de Maurice Pialat : l’histoire de cette dérive adolescente est inspirée par un scénario inachevé du cinéaste, dont on sait que Patrick Grandperret fut longtemps l’assistant; la productrice du film n’est autre que Sylvie Pialat, qui fut son épouse. La filiation n’est donc pas un secret, et l’influence du modèle se manifeste effectivement avec un certain bonheur. On relève la maîtrise des dialogues et la dureté de la comédie de moeurs - portraits terribles de bourgeois suffisants et de prédateurs d’un jour - croquée avec une indéniable maîtrise. Mais si la recette est impeccable, le menu n’est pas vraiment équilibré. Quelque chose manque… force de conviction du réalisateur, consistance de l’intrigue ? Toujours est-il que l’on retiendra de ce beau film sage la désolation, mais ni la fougue ni la tendresse ... Pialat nous manque toujours.