Sisters in Law

Film anglais de Kim Longinotto

Sortie le 08-03-2006
 
   

Par Anaïs Jurkiewicz-Renevier


Durée: 1h44

 
 
   

Afrique audacieuse

Kumba, Sud-Ouest du Cameroun. Vera Ngassa, procureur de la République et Béatrice Ntuba, présidente du tribunal de première instance se donnent corps et âme à une cause qu’elles estiment peu défendue en Afrique : la protection des femmes.

Portraits de femmes, peinture polysémique d’un pays en évolution. Un bureau, un tribunal, des villages... Des regards et des histoires qui se croisent. Kim Longinotto et Florence Ayisi misent sur la simplicité de la réalisation : pas d’effet de montage, aucun commentaire… Même si la caméra tremble un peu, si les plans manquent parfois d’assurance, le documentaire est direct et touchant. C’est avec émotion que l’on accompagne le temps d’une séance les deux juristes dans leurs combats quotidiens, on suit les mésaventures d’Amina, qui veut divorcer de son mari violent malgré la pression de sa famille pour retirer la plainte, de Sonita, à peine adolescente, qui accuse son voisin de viol, de Manka, 6 ans, torturée par sa tante… Autant de cris de détresse auxquels on ne peut rester insensible. Malgré l’importance et la dureté de la situation, le film n’est pas uniquement troublant : le sourire, l’humour, la franchise des juristes, la force et la chaleur des femmes qui se battent pour leurs droits nous laissent une impression étonnante. Les réalisatrices savent donc, sur le modèle de leurs héroïnes, traiter d’un sujet sérieux en laissant de côté l’afro-pessimisme dans lequel il serait (trop) facile de tomber. En somme, un beau message d’espoir, piquant et atypique.