Les noces funèbres

Film américain de Tim Burton

Sortie le 19-10-2005
Film d'animation
 
   

Par Alicia Fischmeister

 
 
   

Danse avec la mort

Tim Burton renoue avec le cinéma d’animation et  le monde des morts. Victor, jeune homme romantique, doit épouser Victoria, qu’il n’a le plaisir de rencontrer que la veille du grand jour, mais qui semblerait convenir à sa nature rêveuse et tranquille. Or, en répétant ses v½ux de mariage dans une forêt propice au fantastique burtonnien, il glisse sans le savoir son alliance au doigt pétrifié d’une morte, Emily, à qui il se lie donc par le plus sacré des serments.

Et voilà l’histoire qui bascule, car chez Tim Burton, c’est bien connu, les morts sont bien plus vivants que les « palpitants ». La spectrale et fantasque Emily au décolleté plongeant et à la chevelure bleue entraîne Victor dans son monde étourdissant, peuplé de personnages tout en os et en membres manquants, plus morbides et plus réussis les uns que les autres. Sur la musique décoiffante de Dany Elfman, les morts chantent et dansent, tandis qu’à l’étage supérieur on frise la crise de nerfs car rien ne se passe « according to plan ». Le moment le plus réussi du film réside sans nul doute dans la confrontation des deux mondes, occasion de trouvailles typiquement burtonniennes, de références (Autant en emporte le vent, entre autres) et de jeux de mots. Les squelettes s’en décrochent la mâchoire de rire, nous aussi, et l’on oublie très vite les quelques faiblesses du scénario.

Si l’animation est on ne peut plus réussie jusque dans les moindres détails, le film n’égale tout de même pas L’Etrange Noël de Monsieur Jack, et la fin peut sembler un peu légère compte tenu des capacités du réalisateur. Mais Tim Burton réussit une fois de plus à nous transporter dans son univers macabre au point de nous donner envie, comme à Victor, de quitter le monde des vivants pour aller se frotter un peu à ses morts bien plus enthousiasmants.